Aller au contenu

Chaque année, environ 23 000 transports ambulanciers sont effectués au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Toutefois, il ne s'agit pas d'un service gratuit. Tout déplacement en ambulance vers un centre hospitalier est normalement à la charge de la personne transportée, même si l'appel au service d'urgence 9-1-1 pour demander une ambulance a été effectué par une autre personne.

Coûts

Le coût de base d'un transport ambulancier est établi à 125 $ pour la prise en charge, plus 1,75 $ par kilomètre parcouru vers le centre hospitalier. Un montant de 35 $ est applicable pour la prise en charge de tout patient additionnel. Le coût pour une personne qui ne réside pas au Canada est de 400 $ pour la prise en charge, plus 1,75 $ par kilomètre parcouru. Ces tarifs peuvent faire l'objet d'une indexation annuelle. Aucuns frais additionnels ne sont facturés pour une personne accompagnant la personne transportée.

Le gouvernement québécois assume la majeure partie du financement du système préhospitalier d'urgence. Les coûts facturés à l'usager ne couvrent qu'une fraction des coûts réels de son transport en ambulance.

Mesures d'exception gouvernentales

Le gouvernement du Québec, par l'entremise de ses ministères et des organismes publics, assume la totalité du coût d'un transport ambulancier pour les clientèles suivantes :

  • les personnes blessées dans un accident de la route;
  • les personnes blessées dans un accident de travail;
  • les personnes transportées entre deux établissements du réseau de la santé et des services sociaux;
  • les personnes prestataires de la Sécurité du revenu;
  • les personnes âgées de 65 ans ou plus (saufsi le transport est jugé non médicalement requis).

Important

Même si elle est admissible à une mesure d'exception gouvernementale, la personne dont le transport serait jugé non médicalement requis pourrait se voir facturer le service. Le gouvernement fédéral paie les coûts d'un transport en ambulance dans certains cas pour :

  • les membres des Forces canadiennes;
  • les anciens combattants;
  • les autochtones et les Inuits inscrits sur une réserve;
  • les personnes détenues dans un centre correctionnel.

Assurances privées

Les polices d'assurance collective ou individuelle couvrent souvent, en totalité ou en partie, les frais d'un transport en ambulance. Informez-vous auprès de votre assureur pour savoir si votre police d'assurance comporte cette couverture.

Droits du patient

Les techniciens ambulanciers paramédicaux ne peuvent pas obliger une personne à être transportée en ambulance. Lorsqu'ils jugent que l'état d'une personne nécessite son transport par ambulance et que celle-ci refuse, la personne doit signer le « Formulaire de refus de transport ». Les techniciens ambulanciers paramédicaux sont alors dégagés de toute responsabilité légale concernant l'état de santé de la personne. De plus, aucuns frais ne sont facturés à une personne ayant refusé le service.

Besoin de vous rendre à l'hôpital?

L'ambulance n'est pas nécessairement le meilleur moyen de transport pour se rendre dans un établissement de santé. Voici d'autres possibilités, selon l'état de la personne :

  • Taxi (toute personne dans un état stable).
  • Taxi adapté (personne à mobilité réduite).
  • Transport adapté ou médical (personne à mobilité réduite ou toute personne dans un état stable, sans maladie à risque de complication).
  • Véhicule ambulancier (toute personne dans un état instable ou dans un état à risque de complication).

Le saviez-vous?

Il existe une différence entre le 9-1-1 et la ligne 8-1-1
Le 9-1-1 est la ligne d'urgence qui permet de joindre les policiers, les pompiers et les ambulanciers, alors que le 8-1-1 (Info-Santé et Info-Social) est la ligne pour obtenir, jour et nuit, de l'information en matière de santé physique ou mentale auprès de personnel infirmier et de travailleurs sociaux.

Même si un patient arrive à l’hôpital en ambulance, il devra respecter l’ordre de priorité de passage pour voir un médecin
Il sera vu plus rapidement seulement si sa condition médicale le nécessite.

Il n’y a aucuns frais d’ambulance lorsque l’ambulance repart d’un lieu sans patient, même s’il y a une demande

Les ambulanciers ne sont liés à aucun hôpital en particulier
Ils travaillent pour une entreprise ambulancière et doivent couvrir un territoire défini.

Les ambulanciers déterminent le nombre d’accompagnateurs d’un patient à bord de l’ambulance
Le nombre d’accompagnateurs varie en fonction de l’état de santé du patient et de la sécurité des occupants.

Les ambulanciers doivent respecter le choix d’une personne qui refuse d’être transportée à l’hôpital
Toutefois, la Loi sur la protection des personnes dont l’état mental présente un danger pour elles-mêmes ou pour autrui permet aux policiers de demander le transport ambulancier d’une personne.

Services préhospitaliers d'urgence

L'expression services préhospitaliers d'urgence (SPU) réfère à l'ensemble des activités réalisées en matière de services ambulanciers dans la région. Le mandat premier des SPU est que soit apportée, en tout temps, une réponse appropriée, efficiente et de qualité aux personnes faisant appel à des services préhospitaliers d'urgence.

Les services préhospitaliers d'urgence interviennent dans 40 à 45 % des cas d'hospitalisation. Au Saguenay–Lac-Saint-Jean, ils desservent la population avec quelque 240 techniciens ambulanciers paramédicaux et un budget d'opération de 19 millions de dollars.

Pour en savoir plus