Maisons des aînés et alternatives

Vivre comme à la maison

Trois maisons des aînés et alternatives de 120 places chacune verront le jour dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Les premiers résidents sont attendus à l’automne 2022.

Les maisons des ainés et alternatives permettront d’offrir aux résidents des soins et des services 24 h/24, 7 j/7, dans un milieu de vie à dimension humaine, constitué de maisonnées climatisées de 12 places chacune, et comportant des chambres individuelles avec toilette et douche adaptée pour chaque résident.

Ce nouveau type d’hébergement public rappellera la vie à domicile et favorisera les contacts humains ainsi qu’un mode de vie plus actif, entre autres grâce à un accès à des espaces extérieurs aménagés et à des installations intérieures mieux adaptées aux besoins des résidents et de leurs proches.

De plus, l’environnement de la maison des aînés et alternative facilitera l’application des mesures de prévention et de contrôle des infections en cas d’éclosion.

Pour quel types de résidents?

  • Les maisons des aînés accueillent des personnes aînées en grande perte d’autonomie et qui, dans une proportion d’environ 80 %, présentent des troubles neurocognitifs majeurs (ex. : Alzheimer). 

  • Les maisons alternatives accueillent des personnes adultes vivant avec une déficience intellectuelle, une déficience physique ou un trouble du spectre de l’autisme, qui pour répondre à leurs besoins nécessitent :

    • des services de soins infirmiers, pharmaceutiques et médicaux;
    • des services visant le développement ou la reprise des habitudes de vie de la gamme de service en déficience intellectuelle, trouble du spectre de l’autisme ou en déficience physique;
    • des services d’assistance, de soutien et d’accompagne­ment modéré à sévère pouvant s’échelonner sur une période de 24 h/7 jours;
    • des aménagements physiques et environnementaux adaptés.

Un projet centré sur la dimension humaine

  • Maisonnées regroupant chacune douze résidents partageant des caractéristiques et des intérêts similaires.

  • Chambres individuelles spacieuses, avec une salle de toilette privée et une douche adaptée, facilitant les soins d’hygiène selon le besoin requis.

  • Aires communes favorisant l’engagement des résidents et de leurs proches dans des activités stimulantes.

  • Espace dédié aux proches aidants des résidents afin de favoriser leurs visites et de leur offrir du répit, que ce soit le jour ou la nuit.

  • Conception éliminant le plus possible toute ressemblance avec le milieu hospitalier ou le milieu de soins, notamment avec des postes infirmiers dissimulés.

  • Cours extérieures accessibles, sécuritaires et pouvant accueillir la communauté.

Images fournies par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) à titre indicatif.


Les maisons dans notre région

Maison des aînés et alternative de Roberval

Cette maison des aînés et alternative, qui sera située sur le site de l’ancien immeuble du Claire-Fontaine, au coin de l’avenue F.-X.-Bouchard et de la rue Roland, sera constituée de 10 maisonnées de 12 places chacune. De ces places, 96 seront réservées aux aînés et 24 autres seront destinées aux adultes ayant des besoins spécifiques.

Voir l’emplacement du site sur la carte.

Maison des aînés et alternative de Chicoutimi 

Cette maison des aînés et alternative, qui mettra 120 places à la disposition de la population de la région, sera située en bordure de la rue Saint-Gérard à Chicoutimi-Nord, sur le terrain adjacent au CHSLD de la Colline. Elle sera constituée de 10 maisonnées de 12 places chacune. De ces places, 96 seront réservées aux aînés et 24 autres seront destinées aux adultes ayant des besoins spécifiques.

Voir l’emplacement du site sur la carte.

Maison des aînés et alternative d’Alma

Cette maison des aînés et alternative, qui sera située au 140, avenue du Pont-Nord, à Alma sur le site de l’​Hôtel-Motel Les Cascades, sera constituée de 10 maisonnées de 12 places chacune, dont 108 seront réservées aux aînés et 12 autres aux adultes ayant des besoins spécifiques.

Voir l’emplacement du site sur la carte.

Admission

Il n’est pas possible de réserver une place en maison des aînés et alternative. 

Le mécanisme d’accès aux maisons des aînées et alternatives est le même que pour les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD).

L’admission en maison des aînés et alternative, tout comme en CHSLD, nécessite l’évaluation d’un professionnel pour laquelle une demande peut être faite au CLSC de votre territoire.

Selon le profil d’autonomie de la personne, cette dernière pourra recevoir des services de soutien à domicile ou être référée pour une admission en ressource intermédiaire, de type familial, un CHSLD ou éventuellement, une maison des aînés et alternative.

Il ne sera pas non plus possible de choisir entre le volet maison des aînés et le volet maison alternative. Les clientèles qui y seront hébergées demeureront sous la responsabilité des programmes-clientèles correspondant à leur profil.

Coûts

Toute personne de 18 ans ou plus dont l’état de santé requiert qu’elle soit admise en établissement d’hébergement de soins de longue durée contribue au paiement de son hébergement et des frais de gîte et de couvert.

La Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) administre le Programme de contribution financière des adultes hébergés . Elle a le mandat de déterminer le montant de la contribution financière de ces personnes de sorte que les règles soient appliquées de façon uniforme, équitable et impartiale dans l’ensemble du réseau. Ce montant tient compte de la situation financière du résident. Un maximum est également établi.

Besoin de plus d’information?

Si vous avez des questions sur le projet de maison des aînés et alternatives, veuillez les faire parvenir à l’adresse suivante : 02.mda.ma@ssss.gouv.qc.ca.

Vous pouvez également poser vos questions à votre Comité des usagers par téléphone ou par courriel à l’adresse suivante : cuci.slsj@ssss.gouv.qc.ca.